Portrait de Romuald Mousse

BichotEnerxia, À Sainte-Marie-des-Champs (Seine-Maritime)

C’est l’histoire d’une PME prospère où il fait bon travailler et d’une transmission réussie au pays de Caux. Président depuis l’an dernier, Romuald Mousse poursuit le développement de l’entreprise impulsé par ses prédécesseurs. Au fil des mois, il imprime sa marque en s’appuyant plus que jamais sur le collectif.

Quand on arrive chez BichotEnerxia, la première chose qu’on aperçoit, c’est une petite mare bordée de plantes aquatiques et surmontée d’une sculpture métallique figurant un échassier. À l’arrière-plan, un bâtiment bas dont la façade corail se détache dans son écrin de verdure : pelouse bien entretenue, bosquets et haies arborées. Sur une partie du terrain, trois ânes broutent nonchalamment. Contre le bâtiment principal, deux véhicules électriques rechargent leur batterie. Nous serions-nous trompés d’adresse ? L’endroit ressemble plus au siège d’une startup qu’aux locaux d’une PME de plomberie-CVC ! Pas de doute pourtant, le nom de l’entreprise s’affiche en grands caractères sur le fronton du bâtiment. Poussons la porte. Vastes espaces de bureau, belle luminosité, ambiance apaisante dans les tons gris : tout ici respire la sérénité. On se dit qu’il doit faire bon travailler dans un tel cadre.
«  Ce soin apporté à la qualité de vie au travail, c’est un peu la touche Bichot, et cela ne date pas d’hier  », assure Romuald Mousse, président de l’entreprise depuis 2020. Grand gaillard à l’allure athlétique et au regard franc, le nouveau patron nous fait visiter au pas de charge l’extension des bureaux qu’il vient de réaliser. «  Nous en avons profité pour restructurer les espaces et créer une belle pièce dédiée au bien-être, avec une cuisine, des sièges de repos et même un baby-foot et un jeu de fléchettes !  », se félicite-t-il.

Le Décès prématuré de Serge Bichot en 1998 plonge l’entreprise dans un profond désarroi

Romuald est le cinquième président de l’entreprise, qui a fêté ses 60 ans en 2019. Au départ les établissements Morice & Cie étaient installés dans le centre-ville d’Yvetot, capitale du pays de Caux, en Seine-Maritime. En 1972, Serge Bichot, l’un des employés, reprend l’entreprise (30 salariés) et crée le département chauffage. Trois ans plus tard, il lui donne son nom et imprime sa marque.

«  Serge Bichot a insufflé la culture du client et du bel ouvrage, témoigne Bruno Renier, président de l’entreprise de 2007 à 2020. Il a créé le logo, investi dans des vêtements de travail et des outils haut de gamme : autant d’actions qui ont renforcé la fierté d’appartenance.  » Serge Bichot décède prématurément en 1998. L’entreprise reste près d’un an sans dirigeant. Un repreneur se présente en 1999 mais, en dépit d’une conjoncture favorable, conduit en quelques années la PME au bord du dépôt de bilan…

Bruno Renier et Romuald Mousse le jour du passage officiel du témoin