Rédigé par Louis LAULIAC, Responsable technique
Paru dans le Gesec Magazine n°249 – Printemps 2020


Depuis le 1er janvier 2020, il n’est plus possible d’installer ou de mettre en service des chaudières bois non performantes en combustion. Une exigence réglementaire favorable aux chaudières automatiques aux granulés.

Le règlement européen 2015/1189 relatif aux exigences d’écoconception des chaudières à combustible solide, et notamment des chaudières à biomasse, est entré en vigueur le 1er janvier 2020. Conséquence : il est désormais interdit de mettre sur le marché ou de mettre en service des chaudières bois de moins de 500 kW ne répondant pas à ces exigences.

LE LABEL FLAMME VERTE, DÉJÀ UNE RÉFÉRENCE

Cette évolution n’est pas vraiment une surprise. En effet, la réglementation thermique sur la performance énergétique des bâtiments existants est restée à la traîne en matière d’installation ou de remplacement de chaudière bois. Les minimas théoriques sont calés en fait sur le niveau technologique du siècle dernier. Fort heureusement, le crédit d’impôt et le label Flamme Verte ont tiré vers le haut le marché français avec des rendements supérieurs de plus de 30 points aux minimas réglementaires.

Le règlement écoconception s’applique depuis le début de l’année dans tous les pays membres de l’UE et entraîne la disparition des chaudières bois traditionnelles dépourvues de moyens de régulation de la combustion.

efficacité énergétique différents niveaux d'exigence
Efficacité énergétique : les différents niveaux d’exigence

(*) Évaluée sur une saison de chauffe, l’efficacité énergétique saisonnière est le quotient de la production de chaleur par la somme du combustible nécessaire en PCS et de l’électricité consommée en énergie primaire. Converti en rendement, ce niveau est comparable au label Flamme Verte.

chaudière fois principales primes 2020
chaudières vois : les principales primes jusqu’à fin 2020

Autres aides possibles sous conditions : CEE, Action Logement, Fonds Air Bois.

Les émissions de particules fines, imbrûlés volatiles et oxyde de carbone ont été aussi fortement réduites. Dans ce contexte, la chaudière automatique aux granulés constitue la vraie solution environnementale de remplacement du fioul : elle ne nécessite pas d’appoint résistif et est compatible avec les températures de tous les circuits de chauffage central. Le marché ne s’y est pas trompé. Les ventes de chaudières bois à chargement automatique ont ainsi bondi de 90 % l’année dernière.

SAVOIR CONSEILLER LE CLIENT SUR LES DIVERSES AIDES DISPONIBLES

Pour accéder à ce marché il faut, bien sûr, être qualifié RGE Qualibois ou Qualibat 5 222 et savoir conseiller le client sur les possibilités de cumul des aides disponibles (voir tableau ci-contre). Pour bénéficier de ces aides, les chaudières à alimentation automatique doivent désormais être associées à un silo de 225 litres au moins et celles à alimentation manuelle à un ballon tampon, ces équipements pouvant être préexistants.
En outre, dans le neuf, la prochaine RE2020, axée sur la lutte contre le réchauffement climatique, devrait être aussi très favorable à l’utilisation d’énergies renouvelables telles que la biomasse.