Portrait d'administrateur

Thierry Larcher, Président de Larcher Management

Rédigé par Rémi Voirin,

Paru dans le Gesec Magazine 257

En reprenant l’entreprise, mes trois fils me font un vrai cadeau.

Thierry Larcher

Président de Larcher Management

Thierry Larcher fait partie de la « jeune garde » d’adhérents qui, au début des années 2000, a rejoint le conseil d’administration à l’appel de Pauline Mispoulet, alors directrice générale du Gesec. Son engagement au sein du groupement a accompagné le développement de son entreprise, qui emploie aujourd’hui 120 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros. Désormais, le temps de la transmission approche. à 58 ans, Thierry se prépare à passer le relai à trois de ses enfants. «  Ils représentent la quatrième génération de Larcher, se réjouit-il. C’est un vrai cadeau qu’ils me font.  »

Travailler auprès de son père n’est pas forcément synonyme de facilité. Thierry en sait quelque chose. Quand il entre dans l’entreprise familiale comme chargé d’affaires, en 1985, le contrat est clair : « Je devais ramener du business pour justifier mon salaire !  » Mission dont il s’acquitte avec succès. C’est l’époque du déploiement du réseau de gaz autour de Caen. Les particuliers remplacent leurs chaudières à fuel ou à charbon. Bientôt, GDF fait de Larcher un installateur pilote de chauffage au gaz. L’entreprise est aussi repérée par un distributeur de radiants, ce qui lui permet de mettre un pied sur le marché du tertiaire (garages automobiles). Et se fait une réputation auprès des exploitants de chauffage, qui lui confient l’installation de nombreuses chaufferies à Caen et dans tout le département.

Cette période faste est hélas assombrie par le décès prématuré de Claude Larcher, en 1996. Thierry reprend les rênes de l’entreprise et poursuit le développement engagé avec son père. Inspiré par le succès des grandes surfaces de bricolage, il lance, en 2002, un nouveau concept sous la marque Ilios. Il ouvre un show-room de 500 m2 à Caen où les particuliers peuvent, au choix, trouver le matériel dont ils ont besoin pour réaliser eux-mêmes leurs travaux de plomberie, se faire conseiller avant de se lancer ou confier les travaux à un professionnel. «  Une aventure payante, qui nous a permis de développer l’activité auprès des particuliers.  »

Suivant son tempérament de «  serial développeur  », Thierry rachète en 2005 une société à Deauville. Outre un show-room pour salles de bains, celle-ci réalise des travaux de couverture et d’installation de piscines.
« Deux activités intéressantes en raison du développement des solutions solaires et de la proximité de la Côte Fleurie. » Fort de ses premiers succès, l’entrepreneur poursuit ses acquisitions et diversifie ses activités : électricité, pompes à chaleur, climatisation, espaces de bien-être…

J’ai été dans le dur avant les autres, et j’en suis sorti avant les autres !

Thierry Larcher

Président de Larcher Management

Mais, en 2008, la dynamique s’enraye : trois de ses sociétés accusent des pertes. Thierry doit restructurer ses activités et trouver de l’argent. La faute à la crise des subprimes ? Pas du tout. «  J’ai été dans le dur avant les autres, et j’en suis sorti avant les autres !  », raconte-t-il. Grâce au soutien de ses banques, de ses fournisseurs et de ses collègues du Gesec, il parvient à remettre l’entreprise à flot. « Il m’a quand même fallu cinq ans pour rembourser mes emprunts à moyen terme et rendre l’entreprise à nouveau profitable.  »

En 2015, Thierry s’associe à Marc Rollet, un entrepreneur qui reprend l’activité pour les professionnels. Celui-ci lui a racheté ses dernières parts en juillet dernier. Renommée Celfy, l’entreprise emploie 200 personnes, réalise 25 millions d’euros de chiffre d’affaires. Entretemps, Thierry a scindé son activité et créé trois filiales – Particuliers, Services, Piscines – dirigées chacune par un de ses fils. Depuis, le petit groupe familial a fait l’acquisition de la société Truchet (23 collaborateurs), à Beuzeville, dans l’Eure. Il est prévu que les enfants rachètent à la holding les parts correspondant à leur activité en 2023. En attendant, ils sont «  en conduite accompagnée  » !

Thierry se dit très attaché au Gesec, qui l’a «  guidé dans les périodes fastes comme dans les périodes difficiles  ». Il s’y est fait de nombreux amis, notamment au sein du conseil d’administration, dont il est le vice-président, chargé de l’Académie et de l’axe recrutement.

S’il a envie de lever le pied, Thierry ne prévoit pas de prendre sa retraite avant 62 ans. D’ici là, il compte bien mettre son expérience au service d’autres entrepreneurs. Grand sportif (il a joué au foot jusqu’à 50 ans), il entend aussi dégager du temps pour pratiquer davantage le golf, une passion qu’il partage avec son épouse. Il aimerait enfin se former à la navigation de croisière. «  Je compte bien continuer à me lancer de nouveaux défis  », assure-t-il.

LARCHER MANAGEMENT

Lieu : Caen-Deauville (Calvados)
CA : 13 M€
Effectif : 120 salariés

Activités :

  • Aménagement de salle de bains
  • Chauffage au fioul
  • Chauffage au gaz
  • Climatisation
  • Piscine
  • Spa
  • Plomberie / sanitaire
  • Pompe à chaleur

Vous aimerez aussi

Gardons fermement le cap que nous nous sommes fixé